Actualités
Nous vous l’avions promis la semaine dernière, on vous laisse avec la suite des aventures de Nicolas et Sean en Patagonie ! Plus d’infos

Nicolas et Sean nous amènent sur leur deuxième expédition en Patagonie. Ils nous racontent comment ils ont ouvert une nouvelle voie sur la face Est du Poincenot. Comme la semaine dernière, vous retrouverez la traduction en français un peu plus bas 😉

« Beggars Banquet »

A few days later, another weather window arrived. This time the good weather was combined with high winds which reduced our options while choosing our next target. We had the idea to attempt to open a new route on the East Face of Poincenot, a wall known to be protected from the wind. Unfortunately we had not enough time to recover our gear left behind at Nipo Nino, our advanced camp on the other side of the mountain, so we thought it wouldn’t be an option. Within a few hours talking with a few friends and the amazing generous climbing community of Chalten, we managed to gather more gear than we needed for this mission. The climb turned out to be quite adventurous with lot’s of wide cracks filled with ice leaving very few possibilities to protect. We had also a couple of interesting sections with chimneys filled with overhangs of ice leaking like a shower which we could only overcome with the help of one ice axe, a good rainproof jacket and wet underwear. Thankfully we were happy to find out the Patagonia wind works perfectly as a hair drayer!  I climb the last pitch and made a belay right below the summit surprisingly still protected from the high wind. Then we made each a quick crawl to the summit to feel the power of nature and tick Poincenot for the second time. We named our new route “Beggars banquet” because we borrowed all the gear we used to climb it and after The Rolling Stones album. 

« Beggars Banquet »

Quelques jours plus tard, le temps était de nouveau de notre côté. Mais même s’il faisait meilleur, cette fois-ci, il y avait tout de même encore énormément de vent, ce qui limitait un peu nos options. Nous avions eu l’idée d’essayer d’ouvrir une nouvelle voie sur la face Est de Poincenot, un versant connu pour être à l’abris du vent. Malheureusement, nous n’avions pas assez de temps pour récupérer le matériel laissé sur notre camp de base à Nipo Nino et revenir ouvrir cette nouvelle voie, ce n’était donc pas une option. Après plusieurs heures de discussion avec des amis et aussi grâce à la super communauté de grimpeurs de Chalten, nous avons réussi à réunir suffisamment de matériel pour notre expédition.

 

L’ascension s’est avérée assez.. périlleuse avec beaucoup de grosses fissures remplies de glace nous laissant peu de possibilités pour nous protéger. Nous sommes aussi tombés sur quelques passages plus cool avec des cheminées remplies de jets de glace, comme des douches de glace, dont nous sommes venus à bout que grâce à des piolets, une bonne veste imperméable, et dont nous sommes ressortis avec des sous-vêtements humides ! Mais finalement, le vent très présent de Patagonie nous a servi de séchoir. J’ai fait le dernier mouv et posé un dernier palier d’assurage juste en dessous du sommet qui était protégé du vent contre toute attente. Après ça, nous avons tous les deux gagné le sommet pour nous connecter à la nature et voir sa beauté et cocher Poincenot pour la deuxième fois.

 

Nous avons décidé d’appeler cette voie « Beggars Banquet », parce que nous avions dû emprunter tout le matériel que nous avons utilisé pour l’ouvrir, et aussi en hommage à l’album des Rolling Stones.